WESG : l’e-sport de compétition chez les chinois

En matière de championnats e-sports, la Chine a bien décidé de ne pas se faire éclipser par les pays occidentaux. Histoire de donner le change aux gamers qui auraient un peu marre de toujours voir la même chose en Europe et aux États-Unis, le pays asiate a mis le World Electronic Sports Games en place. L’évènement étant à sa première édition, je pense qu’il y a de quoi se rincer les yeux sur ce que les Chinois promettent déjà.

Du cash en veux-tu en voilà

Toutes les compétitions e-sports ont l’avantage d’inclure du cash dans les lots des vainqueurs. Pour cette première édition du WESG, la Chine met la barre haute en promettant un prize pool qui frôle les 6 millions de dollars. Ce n’est pas rien, et j’en mangerai mon bonnet que cette somme suffit pour inciter les teams venant des 4 coins du monde de participer. Jusqu’à présent, cette compétition est annoncée comme une des plus importantes du genre.

presentation-wesg

Les qualifications n’ont jusque-là pas fait grand bruit, alors que je me renseignais déjà dessus courant avril. Le fait est que les premières étapes vers l’accès aux places pour les tournois sont déjà passées, donc la faute à pas de chance pour ceux qui auraient voulu tenter le coup avec quelques mois de retard. Pour ce qui est des finales, il faudra attendre mi-décembre pour voir ce que les équipes concurrentes ont dans le ventre. Déjà, je peux dire que ça en met plein les yeux et qu’il y a de quoi vouloir devenir un pro du gaming.

5 compétitions annoncées

Pas question de se ramollir le cerveau sur une seule attraction pour toute la durée des évènements. Certaines compétitions aux WESG sont déjà connues, même si d’autres n’ont pas encore révélé au grand public. J’ai donc pu confirmer que Counter-Strike : Global Offensive et deux versions de Starcraft seraient de la partie. Je soupçonne aussi que Dota 2 sera de la partie, même si j’attends toujours que ce soit confirmé. 5 références du gaming qui y ont légitimement leur place, mais qui ne manquent pas de souligner l’absence de League of Legends, d’Heroes of the Storm, ou encore de Heathstone. Dommage, car je pense que ces jeux auraient pu réunir une communauté plus importante et marquer réellement cette première tentative d’instaurer l’e-sport sur la scène chinoise. Pour autant, les WESG ne risquent pas de décevoir les spectateurs qui en attendent déjà beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *